Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 10:06

andy warhol red disaster

imagesCA07VQC5

 

ANDY WARHOL (1928 – 1987 )

 

I ) COURTE BIOGRAPHIE :

Andy Wharola est né le 6 Aout 1928 à Pittsburg . Ses parents sont d'origine slovaques, émigrés aux Etats -Unis en 1921. Son père travaille dans les mines .

Deux évènements vont marquer son enfance:

--- A l'âge de 9 ans, on découvre qu'il est atteint de la maladie de « chorée », qui touche le système nerveux . Il y aura de longues périodes où il ne pourra pas aller à l'école . Un des aspect de la maladie, se traduit par une décoloration par plaques de la peau .

Ce sera un énorme complexe toute sa vie : il se sentira un"être à part", fragile et différent des autres .

-- En 1942, son père meurt des suites d'une maladie qui aura duré 3 ans : Andy n'a alors que 14 ans .

Durant sa maladie, Andy collectionne les photos dédicacées d'artistes, il se passionne pour Hollywood, et montre un intérêt précoce pour l'Art . Devant ses capacités à dessiner, sa mère va, très jeune,l'inscrire à des cours gratuits . Puis de 1945 à 1949, il étudiera au Carnegie Institute of Technologie de Pittsburg .

C'est là qu'il découvrira la méthode du « dessin tamponné » . Diplômé de cette école, il s'installera à New York, où il travaillera comme illustrateur pour différents magazines .Un jour, un journal oubliera de marquer le dernier A de son nom : il deviendra« Warhol » .

Sa mère le rejoindra à New York en 1952 .

1960: Ce sont ses premiers tableaux inspirés des « comics ». A la même période  son ami ROY LICHTENSTEIN :

roy4-1-.jpg

                                                                                         Roy Lichtenstein

 

Depuis cette date, il n'utilise quasiment que la technique de la sérigraphie (technique d'impression qui utilise des sortes de « pochoirs »: certaines parties laissent passer l'encre, d'autres pas .) : cela permet de multiplier les oeuvres, ainsi que d'imprimer sur n'importe quel support . Il cherche à rompre avec l'idée de l'oeuvre unique . Cependant l'aspect « industriel », de ses oeuvres n'est qu'apparent, puisqu'en fait, il les retouche, les photocopie, dessine dessus etc...

1961: Il réalise ses premières toiles sur des objets de grande consommation : comme les boites Campbell Soup.

andy-warhol-pop-art-campbells

 


Andy-Warhol-100-Cans-1962-14071010550112

 


CAMPBELL

 

ou Coca Cola.

 

WarholCoke.jpg

1962: Il utilise la technique de la sérigraphie sur toile. Il commencera ses séries sur les « Stars »:

Marilyn Monroe( après sa mort) Elvis Presley... En décembre le nom de « POP ART » est employé pour la première fois .

1963:Il ouvre « LA FACTORY » dans une usine désafectée : son atelier est le point de rencontre d'artistes ( peintres, musiciens, réalisateurs etc...) . Il y tournera des films expérimentaux, comme « SLEEP » :où il filme un homme en train de dormir pendant 20 mn, la même séquence répétée 18 fois ( soit 6 H de film) …Principe adopté dans plusieurs films .

1968: Le 3 Juin, Valérie Solanas lui tire dessus à l'entrée de la Factory : le foie, le poumon, la rate, l'estomac et l'oesophage sont transpercés : Andy Warhol restera marqué à vie dans ses souffrances tant physiques, que psychologiques .portrait par richard avedon

 

portrait par richard avedon-copie-1

                                              Portrait réalisé par Richard Avedon


1971:Il fera de nombreux portraits de commande de stars :il réalise plus de 100 portraits mondains .

 

Jackie Kennedy                                                     Portrait de Jackie  Kennedy


1972: Il se remet vraiment à la peinture : c'est l'époque des portraits de MAO .

 

1972 Andy Warhol MAO

 

Mao-Tse-Tung-Andy-Warhol-1972

1987: Il meurt à la suite d'une banale opération de la vésicule biliaire .

 


 

WARHOL ET LA SOCIETE DE CONSOMMATION

« Je veux être une machine » A Warhol

 

Le discours central est la place omniprésente de l'image et son pouvoir dans la société contemporaine .

On peut distinguer 4 thèmes principaux dans son oeuvre :

        ---- Les "objets" de consommation : Coca, soupe, dollar, couteau, etc ...

        ---- Les "portraits" de stars .

        ---- Les désastres, ou les accidents .

        ---- La chaise électrique, les meutres, et de façon plus générale, ce qui a trait à la  

             mort .

       


Cependant, le point commun est une même technique (la sérigraphie), le même principe de multiplication, de reproduction quasi à l'infinni, écho d'une société qu'il juge sans âme ...

Nous sommes dans les années d'après guerre, si l'on shématise : l'industrie se développe, c'est la fin des privations, les gens consomment, ils ont de nouveaux besoins .

C'est une époque prospère aux Etats-Unis (1960) . Ce sera le début de la surconsomma

tion et de la grande distribution .

D'où la série des "Campbell Soup" alignées comme au supermarché . D'ailleurs le nombre de ces toiles correspond au nombre de saveurs mit par Campbell sur le marché . C'est une oeuvre réaliste, figurative, mais qui, par la composition répétitive, devient presqu'un tableau abstrait . Le sujet est démultiplié, il perd son aspect unique ( caractéristique des tableaux de Léonard de Vinci par exemple ), sa singularité : c'est une représentation quasi industrielle de l'objet .

Andy Warhol dit : " Ce qui est formidable dans ce pays, c'est que l'Amérique a inauguré une tradition où les plus riches consommateurs achètent en fait la même chose que les plus pauvres . On peut regarder la télé et voir Coca-Cola, et on sait que le président boit du Coca, que Liz Taylor boit du Coca et, imaginez un peu, soit même on peut boire du Coca . Un Coca est toujours un Coca, et même avec beaucoup d'argent, o n'aura pas un mailleur Coca que celui que boit le clodo du coin. Tous les Coca sont pareils et tous les Coca sont bons . "

Le même principe de répétition, de banalisation, sera employé pour d'autres thèmes :

 Le 5 Aout 1962 Marilyn Monroe se suicide .

 

Andy-Warhol-Marilyn-Monroe--1967--hot-pink--135466

Warhol commence sa série : l'idole est multipliée comme les boites de soupes . Elle devient dés lors un objet consommable .

 

marilyn

La photo originale en noir et blanc, se réduit à l'essentiel, pour atteindre un impact visuel plus important . Le visage est traité en aplats de couleurs criardes sur un fond monochrome : cela brise l'image habituelle de l'icône .

Mais ces portraits si semblables, sont différents les uns des autres : il y a des cernes, des décalages, des estompages, des débordements, des retouches ... L'image de la star se fond et devient quasi spectrale . Elle s'efface, comme son image, après sa mort .

 

Warhol, 4 Marilyns

  Même sur le thème "des disasters" ( accidents, meutres, etc) 1963, le procédé reste identique .

 

Tuna fish disaster

                                                      Tuna fish disaster

ambulance-disaster-1963-silkscreen-ink-on-canvas1


Ainsi que sur la chaise électrique( 1967) .

  " On n'imagine pas combien de gens accrochent un tableau de la chaise électrique dans leur salon, surtout si la couleur va bien avec celle des rideaux ... "

 

10F39ED9-9842-4063-9463-828C5DEA30B0 o

 

andy warhol red disaster

D'autres artistes se sont attaqués à la société de consommation : certains artistes du Pop-Art comme Tom Wesselmann .

 

tom-Wesselmann.jpg

 

Tom Wesselmann2

 

Tom-Wesselmann--Still-Life-No.-60--1973--Oil-on-Canvas--NY-.jpg

 

                                                   Tom Wesselmann

 

Tom-Wesselmann2.jpg

Robert Rauchenberg .

 

29893-r_i_p_robert_rauschenberg_1925_2008_familiar_work.jpg

                               Robert Rauschenberg " Retroactive" 1964

 

Pneumonia-Lisa-Robert-Rauschenberg-1982.jpg

                            

                                              "Pneumonia Lisa" 1982

Claes Oldenbourg .

 

dropped-cone.jpg

 

                                                     " Dropped cone"

images

 

                                            "Ice cream being tasted " 1964

 

Ou plus récemment Andréas Gursky en 1999  .

 

Image4.jpg

 

                                                                                         "99 cents"  1999

 

Jim Delvoye ( artiste Belge né en 1965 ) qui a fait tatouer le logo de Vuitton sur un petit cochon chinois .

 

wim_delvoye.jpg

Son discours étant de dénoncer les dérapages de l'industrie de la mode ( exploitation des hommes, travail des enfants, conditions de travail relevant de l'esclavage ...) L'uniformisation de notre société .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de blaps
  • : articles, sujets et galeries virtuelles Arts Plastiques
  • Contact

Recherche

Liens